Golden visa Portugal 2020 : les évolutions du programme

Home golden visa Golden visa Portugal 2020 : les évolutions du programme
golden visa portugal 2020
+

Modification des villes où investir : suppression de Lisbonne et Porto

La pression immobilière devenue trop forte à Lisbonne, le gouvernement cherche à pousser les investissements essentiellement sur les zones du pays à développer.

Depuis le vote de l’amendement proposé par le parti au pouvoir le 5 février 2020, Lisbonne et Porto ne font plus partie des villes éligibles à l’investissement immobilier pour le golden visa.

La proposition d’amendement de la législation actuelle régissant le programme de golden visa a été présentée en janvier 2020 et a été voté le 5 février 2020. Les investissements réalisés dans le cadre du programme de golden visa portugais avant l’entrée en vigueur de l’amendement ne sont, naturellement, pas concernés.

Il convient en outre de noter que face une importante levée de boucliers des professionnels de l’immobilier au Portugal, le gouvernement a précisé que la mesure ne serait effective que début 2021. Il n’apparait toutefois pas opportun d’investir aujourd’hui dans les villes qui ne seront plus éligibles au programme de golden visa, les prix risquant de baisser rapidement. Le principal intérêt à maintenir un projet d’investissement à Lisbonne ou Porto est aujourd’hui de vouloir y vivre et donc de profiter de l’achat pour obtenir le visa avant l’entrée en vigueur des restrictions. Si l’objectif de l’achat est simplement de réaliser un investissement, des pays tels que l’Espagne ou la Grèce peuvent constituer actuellement de meilleures options.

Afin de bénéficier du marché immobilier de Lisbonne ou de Porto, l’option qui deviendra la plus intéressante sera d’investir via un fond d’investissement immobilier local. Ce type de voie d’investissement permet en outre de ne pas avoir à gérer les questions de gestion locative, maintenance du bien etc… tout en respectant les options offertes par le programme de golden visa au Portugal.

Diversification recherchée des investissements

L’immobilier représente actuellement l’essentiel des investissements effectués au Portugal dans le cadre du programme de visa pas investissement. Une diversification des investissements, notamment dans des entreprises ou dans des fonds d’investissements est recherchée par les autorités afin d’éviter une spéculation immobilière trop importante.

Les deux options principales à l’investissement immobilier sont les suivantes :

– Apporter au minimum 1 million d’euros dans une banque portugaise
– Investir dans un fond d’investissement local pour un montant de 350 000 euros minimum. Cette option nous apparaît intéressante à la condition de bien évaluer le type d’entreprises dans lesquelles le fond d’investissement réalise ses investissements. Le montant relativement faible de l’investissement requis pour obtenir le golden visa au travers de cette voie d’investissement plaide toutefois en sa faveur si l’investisseur dispose déjà d’un portefeuille d’investissement diversifié et sécurisé.

Modification du montant à investir

Certains promoteurs et développeurs immobiliers du Portugal militent pour un accroissement du montant minimum à investir qui pourrait passer de 500 000 euros à 1 million d’euros. Compte tenu de l’adoption de la suppression de Lisbonne et de Porto pour les investissements immobiliers réalisés dans le cadre d’un programme de golden visa nous ne pensons toutefois pas que la mesure d’accroissement du montant minimum à investir puisse intervenir à court terme.

En comparant les différents programmes notons que pour 350 000 euros d’investissement il est possible de se tourner vers le golden visa de Grèce. La Grèce offre aujourd’hui un marché immobilier très intéressant et qui permets l’obtention du golden visa pour un investissement dans n’importe quelle zone du pays.

Évolutions fiscales du Portugal en 2020

Enfin, notons des évolutions fiscales intervenant dès 2020 et qui concernent le régime fiscal de résident non habituel. Ce régime spécifique destiné aux étrangers souhaitant vivre au Portugal permettait jusqu’à maintenant de larges exemptions d’impôts. Le gouvernement a toutefois décidé d’introduire une taxation de 10 % minimum pour les européens s’installant au Portugal. Les investisseurs étrangers effectuant une procédure de golden visa au Portugal ne sont pas impactés par cette mesure puisqu’ils ne sont pas européens et qu’ils ne s’installent que rarement dans le pays.