Expatriation à Andorre – Résidence Andorre

Home Expatriation à Andorre – Résidence Andorre

Petite principauté située entre la France et l’Espagne et autrefois discrète, Andorre est devenue au fil du temps et des efforts de développement, une principauté dans laquelle de plus en plus d’expatriés s’installent. La principauté d’Andorre est située à 2h30 de route de Toulouse en France ou de Barcelone en Espagne.

Vivre à Andorre permet de bénéficier d’un contexte fiscal extrêmement favorable avec une imposition des revenus des personnes physiques de 10 % maximum. Au delà de l’avantage fiscal, la grande sécurité qui règne dans la principauté associée à une vie simple et peu entravée grâce à une bureaucratie légère permettent de s’installer à Andorre en étant sur de faire un choix judicieux.

S’expatrier : vivre à Andorre. Le choix de la résidence passive ou active

Selon chaque profil d’expatrié il est requis d’opter soit pour la résidence passive, c’est à dire sans permis de travail, ou pour la résidence active avec permis de travail. Le choix dépendant de la situation de chacun et des activités éventuelles qui sont menées. Notre cabinet est à votre disposition pour vous accompagner sur la procédure et pour opter pour le statut le plus adapté.

Avec de nombreuses nouvelles constructions en cours, Andorre est également devenu un pays dans lequel l’investissement immobilier est devenu intéressant. Le faible taux d’imposition sur les loyers et/ou les bénéfices de revente associés à un marché stable également induit par la petite taille du pays permettent un investissement intéressant.

Connaissant parfaitement les meilleurs zones d’Andorre, notre cabinet est à même de vous accompagner dans le choix de votre bien immobilier en principauté, dans la meilleur zone d’Escaldes Engordany, dans le centre ville d’Andorre la veille ou dans la paisible Massana.

Procédure d'expatriation à Andorre avec George V capital

Notre cabinet se tient à votre disposition pour prendre en charge l’intégralité de la procédure d’expatriation à Andorre sous le statut de résident passif, résident actif ou sous le statut d’artiste / sportif professionnel. Nos services incluent notamment :

– Recherche d’un bien immobilier à louer ou à acheter en principauté
– Ouverture de compte bancaire à Andorre
– Structuration du patrimoine et préparation fiscale pré-expatriation avec l’expert-comptable
– Préparation de la documentation et des formalités pour l’obtention du permis de résidence à Andorre et le cas échéant de l’affiliation à la CASS (sécurité sociale) dans le cas de la résidence active
– Gestion de la procédure de résidence à Andorre, collecte et préparation des documents, légalisations, traductions assermentées puis dépôt du dossier à l’immigration et suivi jusqu’à l’obtention de la carte verte (carte de résidence)
– Formalités liées à l’import ou à l’achat d’un véhicule à Andorre
– Changement de permis de conduire pour le permis andorran
– Démarches liées à la vie locale (souscription à un abonnement téléphonique, Internet, électricité, assurances andorranes…). Accompagnement pour une intégration locale réussie avec les bonnes adresses pour la vie locale et pour les stations de ski.

Notre cabinet vous assiste pour vous installer à Andorre dans les meilleures conditions, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous contacter

Contactez-nous pour votre procédure d’expatriation à Andorre

    Comment obtenir la résidence à Andorre ?

    L’obtention du permis de résidence à Andorre peut se faire de 3 façons principales en fonction du profil du futur expatrié :

    Obtenir la résidence passive à Andorre

    La résidence passive s’adresse à tous les expatriés qui souhaitent vivre à Andorre sans travailler. Ce type de résidence peut donc parfaitement convenir aux investisseurs internationaux, aux personnes indépendantes économiquement vivant de leur patrimoine, aux retraités…

    L’obtention de ce statut est conditionné à la réalisation d’un investissement de 350 000 euros minimum réalisé sous la forme d’un dépôt bancaire ou sous la forme de l’achat d’un bien immobilier en principauté. Une caution de 50 000 euros, récupérable en cas de départ, doit en outre être déposée à l’AFA (Autoritat Financera Andorrana), anciennement INAF (Institut Nacional Andorrà de Finances).

    Obtenir la résidence active avec permis de travail à Andorre

    Ce type de résidence s’adresse aux expatriés souhaitant constituer une société à Andorre et y travailler. Ceci induit donc d’être salarié de sa société et ainsi d’obtenir la résidence par ce biais.

    Cette option s’adresse principalement aux entrepreneurs, aux digital nomades et aux personnes ayant besoin de disposer d’une société.

    Pour obtenir le statut de résidence active, une caution de 15 000 euros doit en outre être déposée à l’AFA.

    Obtenir la résidence pour artiste / sportif professionnel à Andorre

    Notons également l’existence d’un statut spécifique pour les artistes et pour les sportifs professionnels. Ce statut fonctionne de la même manière que celui de résident passif mais sans qu’un investissement ne soit requis.

    Afin de pouvoir bénéficier de ce statut il convient de constituer un dossier complet démontrant la notoriété de l’artiste ou du sportif international afin que le dossier puisse être accepté par l’immigration sous ce statut.

    Golden visa à Andorre : quelle solution pour les non-européens ?

    Andorre ne fait partie de l’Union européenne mais le fait de disposer de la résidence à Andorre permet de librement voyager entre la principauté et la France et l’Espagne.

    Opter pour une expatriation à Andorre est une procédure qui doit être menée dans l’optique de vivre en Andorre.

    Contrairement aux autres pays offrant des programmes de golden visa, Andorre ne propose pas de programme de visa par investissement. Compte tenu de la position géographique particulière de la principauté d’Andorre, située entre la France et l’Espagne, ce pays mérite toutefois de faire partie de ceux dans lesquels nous intervenons.

    Les personnes souhaitant en effet s’installer en Andorre et donc y vivre peuvent opter pour le programme de résidence dite passive ou sans permis de travail. Ce permis permet, moyennant la réalisation d’un investissement de 350 000 euros minimum, de vivre à Andorre et ainsi de pouvoir s’installer au cœur de l’Europe géographique sans pour autant être dans l’Union Européenne. A noter que la principauté d’Andorre devrait rejoindre l’Union Européenne à terme, selon le même statut que celui négocié par Monaco actuellement. Cette intégration à l’Union Européenne devrait intervenir dans les prochaines années. En attendant, les résidents d’Andorre peuvent se déplacer en France et en Espagne, notamment pour voyager, le pays ne disposant pas d’aéroport.

    Notons par ailleurs que le maintient de la résidence en Andorre est soumis à une présence en principauté de 90 jours par an minimum, soit 3 mois par an minimum.

    L’obtention de la résidence à Andorre, en tant que résident passif sans permis de travail ou en tant que résident actif avec permis de travail offre la possibilité de librement circuler en Europe et plus spécifiquement en France et en Espagne. Le résident d’Andorre peut en effet librement circuler en Europe et y passer 90 jours par séjour conformément au décret n° 2003-740 du 30 juillet 2003.

    Procédure d’expatriation à Andorre : critères principaux pour vivre à Andorre

    Voici ci-dessous un bref résumé des étapes de la procédure pour s’installer à Andorre. Notre cabinet est en mesure de vous accompagner sur l’ensemble des démarches :

    1 – Louer ou acheter un bien immobilier en principauté d’Andorre
    2 – Effectuer un dépôt bancaire ou un achat immobilier de 350 000 euros dans le pays ou constituer une société en fonction du type de résidence choisi
    3 – Effectuer le paiement de la caution requise et correspondant au type de résidence choisi
    4 – Disposer d’une assurance santé valable à Andorre pour la résidence passive ou être affilié à la CASS (sécurité sociale andorrane) si résidence active
    5 – Disposer d’un casier judiciaire vierge
    6 – Si revendication de la résidence fiscale, passer au minimum 90 jours par an à Andorre pour les résidents passifs et 183 jours par an pour les résidents actifs.

    Procédure

    Cette procédure s'adresse aux personnes souhaitant s'installer à Andorre.

    Investissement

    350 000 euros si résidence passive, création de société si résidence active.

    Durée

    La procédure d'expatriation à Andorre prend généralement de 15 jours à 1 mois pour la résidence passive et environ 2 mois pour la résidence active (en incluant le temps de la constitution de la société).

    Fiscalité et impôts à Andorre

    Avec une fiscalité de seulement 10 % sur les revenus des personnes physiques et une TVA de 4,5 %, Andorre offre à la fois une pression fiscale très faible et un cout de la vie assez bon marché grâce à sa faible TVA.

    En décidant de vivre à Andorre et en obtenant la résidence fiscale à Andorre, le taux d’imposition sur les personnes physiques sera donc de seulement 10 %. En principauté cet impôt est appel IRPF (Impost sobre la Renda de les Persones Físiques).

    Pas d’impôts sur la fortune, pas d’impôts sur les donations (à l’exception d’une taxe payable chez le notaire si la donation est enregistrée chez le notaire) et pas de droits de succession en principauté.

    Les sociétés ne sont quant à elles imposées à 10 % de façon libératoire.

    Enfin, notons la possibilité de constituer une holding à Andorre qui ne subie aucune imposition. Le recours à une holding peut dans certains cas s’avérer intéressant pour les détenteurs de sociétés internationales et en fonction de l’application des différentes conventions de non double imposition.

    Exemple pratique

    ⇒ Un entrepreneur s’installe à Andorre et y constitue sa société. La société sera imposée au taux de 10 % sur ses bénéfices. L’entrepreneur, résident d’Andorre, ne paiera aucun impôt sur les dividendes reçus puisqu’ils auront été déjà imposés sur la société.

    ⇒ Un investisseur privé perçoit des revenus de ses placements. Il ne sera imposé qu’au taux de 10 % sur les revenus qu’il perçoit.

    Obtenir la nationalité andorrane

    La procédure destinée à l’obtention de la nationalité andorrane est définie par la loi du 5 octobre 1995 relative à la nationalité andorrane. Obtenir la nationalité d’Andorre nécessite d’être patient puisqu’elle peut être obtenue à l’issue de 20 années de résidence en Andorre. Un test de langue est également prévu afin de démontrer la maitrise de la langue officielle de la principauté, le catalan.

    Expatriation à Andorre en résumé

    Pour qui ?

    Andorre est intéressant à la fois pour les entrepreneurs qui trouvent en principauté un cadre fiscal et administratif favorable mais également pour les digital nomades, pour investisseurs privés, pour les retraités ou pour les artistes et sportifs, chaque profil ayant son statut d’immigration et des conditions très favorables.

    Principaux points d’intérêt

    – Petit pays sûr et à l’administration simple et efficace
    – Faible fiscalité avec un taux d’imposition de 10 % maximum
    – Excellentes infrastructures
    – Offre immobilière variée et de plus en plus qualitative