Expatriation Malte – Résidence Malte

Home Expatriation Malte – Résidence Malte

Malte est une destination très appréciée pour s’expatrier. Pays membre de l’Union européenne, Malte attire tout naturellement les européens désireux de s’y installer, qu’ils soient entrepreneurs internationaux, digital nomades, investisseurs ou retraités.

Vivre à Malte permet de conjuguer qualité de vie, faible fiscalité et localisation stratégique grâce à de bonnes liaisons aériennes et maritimes.

Malte a développé plusieurs statuts de résidence spécifiques pour les expatriés, pour les retraités et pour les européens ainsi que pour les non-européens.

Spécialisé dans l’expatriation internationale depuis de nombreuses années, George V capital se tient à votre disposition pour choisir le statut de résidence le plus adapté à votre situation et pour gérer toute la procédure.

S’expatrier : vivre à Malte

Connaissant parfaitement le marché immobilier local, notre cabinet vous assiste pour choisir l’appartement où la maison correspondant le mieux à votre style de vie ainsi que pour opter pour le meilleur quartier. Notre cabinet accompagne ses clients sur le marché immobilier maltais tant pour vivre à Malte que pour y investir.

Parmi les zones dans lesquelles nous intervenons citons La Valette, la capitale maltaise, Sliema, située sur la côte Est de Malte et la dynamique ville de St. Julian’s.

L’acquisition d’un bien immobilier à Malte est assez rapide et peu taxée, les taxes de cession étant de 5 %.

Procédure d'expatriation à Malte avec George V capital

Notre cabinet se tient à votre disposition pour prendre en charge l’intégralité de la procédure d’expatriation à Malte. Le cabinet se charge des procédures de résidence pour les personnes indépendantes économiquement, pour les entrepreneurs, pour les investisseurs et pour les retraités. Nos services incluent notamment :

– Recherche d’un bien immobilier à louer ou à acheter
– Ouverture de compte bancaire local
– Structuration du patrimoine et préparation fiscale pré-expatriation avec l’expert-comptable
– Préparation de la documentation et des formalités pour l’obtention du statut de résident ordinaire ou du statut non-dom si requis
– Gestion de la procédure de résidence à Malte, collecte et préparation des documents, légalisations, traductions assermentées puis dépôt du dossier auprès de l’immigration et suivi jusqu’à l’obtention de la résidence
– Démarches locales d’immatriculation fiscale
– Démarches liées à la vie locale (souscription à un abonnement téléphonique, Internet, électricité, assurances…). Accompagnement pour une intégration locale réussie avec les bonnes adresses pour la vie locale.

Notre cabinet vous assiste pour vous installer à Malte dans les meilleures conditions, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous contacter

Contactez-nous pour votre procédure d’expatriation à Malte

    Comment obtenir la résidence à Malte ?

    L’obtention de la résidence à Malte peut se faire au travers de différents programmes spécifiques ayant chacun des avantages fiscaux spécifiques. Vous trouverez ci-dessous les détails relatifs aux statuts destinés aux européens. Les non-européens doivent passer par le programme de golden visa de Malte.

    Les principaux statuts de résidence à Malte sont les suivants :

    – Résident ordinaire (pouvant démontrer disposer d’un capital suffisant pour vivre à Malte)
    – Résident ordinaire non domicilié (idem au statut ci-dessus mais avec des conditions fiscales spécifiques)
    – Entrepreneur (avec constitution de société locale. Ce statut peut être associé au statut de résident non domicilié)
    – Retraité

    Une fois le statut choisi s’installer à Malte est rapide, la procédure ne demande que quelques semaines.

    Bien choisir le statut de résidence adapté permet de bénéficier des meilleurs conditions fiscales possibles. A noter que pour les personnes ayant des revenus internationaux nécessitant de faire appliquer des conventions de non double imposition certains taux d’imposition minimum peuvent être requis.

    Le statut dédié aux retraités est optionnel. Un retraité peut tout à fait être résident au statut ordinaire. S’il décide d’opter pour le statut dédié aux retraités il devra acquérir un bien immobilier à Malte pour un montant de 275 000 euros minimum ou louer un bien pour un montant de 9 600 euros par an minimum. Il devra en outre percevoir le versement de sa retraite sur une compte bancaire à Malte et le montant de la retraite devra être de 37 500 euros par an minimum. Un minimum de 7 500 euros d’impôts doit en outre être payé chaque année. Ce statut s’adresse donc essentiellement aux retraités souhaitant faire usage de conventions de non double imposition et souhaitant rapatrier leur retraite à Malte pour y réaliser des investissements ou pour financer leur vie locale.

    Procédure d’expatriation à Malte : critères principaux pour vivre à Malte

    S’installer à Malte puis obtenir le statut de résident nécessite de remplir un ensemble de critères.

    1 – Louer ou acheter un appartement ou une villa à Malte
    2 – Disposer d’une assurance santé valable à Malte
    3 – Disposer de ressources financières suffisantes pour vivre à Malte ou être salarié d’une société maltaise pouvant être constituée dans le cadre de la procédure d’expatriation

    La législation prévoit qu’une personne est indépendante économiquement si elle dispose d’un compte bancaire provisionné d’un minimum de 14 000 euros (23 300 euros pour un couple marié). Le compte bancaire peut être situé n’importe où dans le monde dès lors ou le bénéficiaire économique est bien le candidat à la résidence. Le montant minimum évoqué est un montant de référence, la démonstration de revenus réguliers ou d’un patrimoine plus important étant généralement requis lors de l’entretient à l’immigration afin de démontrer comment la prise en charge de la vie locale sera assurée. Notre cabinet vous assistera dans toutes les étapes de la procédure incluant le rendez-vous à l’immigration afin d’assurer le respect de toutes les normes locales.

    Le dépôt du dossier à l’immigration s’effectue une fois l’installation à Malte effectuée (la production de différents justificatifs de résidence effective étant requis lors de l’enregistrement du dossier auprès de l’administration).

    La carte de résidence est obtenue environ un mois après l’enregistrement du dossier complet à l’immigration. A noter qu’un certificat temporaire de résidence est remis le jour du dépôt du dossier de résidence complet à l’immigration.

    Procédure

    Cette procédure s'adresse aux ressortissants européens souhaitant s'installer à Malte qu'ils aient ou non l'intention d'y exercer une activité professionnelle.

    Investissement

    Les ressortissants européens peuvent librement louer ou acheter un bien immobilier à Malte. Un investissement n'est pas requis pour obtenir la résidence dès lors où le futur expatrié dispose de revenus suffisants ou qu'il devient salarié de la société constituée lors de l'expatriation le cas échéant.

    Durée

    La procédure d'expatriation à Malte est assez rapide, elle demande environ 1 mois une fois le dossier complet constitué.

    Fiscalité et impôts à Malte

    En décidant de vivre à Malte l’expatrié peut opter pour différentes options fiscales.

    La résidence fiscale ordinaire conduit à une imposition générale des revenus. Le statut de résident non domicilié (imposition basée sur le Remittance Basis) destiné aux expatriés s’installant nouvellement à Malte est très avantageux. Ce statut permet en effet de n’être fiscalement imposé que sur les revenus nouvellement générés et rapatriés à Malte. Ainsi, les revenus générés durant la résidence à Malte ne font l’objet d’aucune imposition s’ils ne sont pas générés à Malte et s’ils n’y sont pas rapatriés. A noter que le patrimoine financier existant avant l’expatriation peut être importé à Malte sans taxation.

    Pour les investisseurs percevant des dividendes de leur ancien pays de résidence ce statut peut ne pas être idéal si des conventions fiscales de non double imposition doivent être revendiquées. Dans ce cas, un autre statut avec une imposition de 15 % peut être plus adaptée. Le statut de résident non-dom convient plus particulièrement aux investisseurs internationaux, aux détenteurs de cryptomonnaies ou aux digital nomades sous certaines conditions.

    Les retraités peuvent quant à eux opter soit pour le statut simple de résident non-dom soit pour le statut de résident retraité. Le choix entre les deux statuts se fait en fonction des choix fiscaux du futur résident. Lorsqu’il est question de rapatrier sa retraite à Malte l’option d’une imposition à 15 % peut-être adaptée en fonction de l’origine de la retraite. Ce statut peut ensuite être combiné à celui de résident non-dom pour les autres revenus internationaux afin d’ajuster au mieux l’imposition globale du patrimoine.

    Il n’existe pas à Malte d’impôt sur la fortune ni sur la succession ou sur les donations.

    Le statut fiscal de résident non-dom à Malte

    Le statut de résident non dom permet de n’être imposé que sur les revenus générés à Malte ou rapatriés à Malte.

    Depuis 2018 il existe un forfait minimal de 5 000 euros à payer chaque année. Ce forfait s’applique dès lors où des revenus supérieurs à 35 000 euros ont été perçus sur l’année imposable, qu’ils aient été ou non rapatriés à Malte.

    Le paiement de ce forfait peut éventuellement être évité si les revenus ont déjà été taxés dans leur pays de provenance en fonction des accords de non double imposition pouvant exister ou si ces revenus ont été générés depuis Malte et donc taxés au taux ordinaire.

    Expatriation à Malte en résumé

    Pour qui ?

    Malte est un pays particulièrement adapté pour les retraités, pour les investisseurs vivant de leur patrimoine et pour les digital nomades / investisseurs en cryptomonnaies.

    Principaux points d’intérêt

    – Pays facile d’accès, très bien desservi
    – Statuts fiscaux très favorables pour les expatriés
    – Marché immobilier local intéressant
    – Centre financier moderne et reconnu