avantages fiscaux dubai impots taxes fiscalite dubai

Avantages fiscaux Dubai : Impots, taxes et fiscalité de Dubai

Les avantages fiscaux de Dubaï : Un Paradis pour les entreprises et les expatriés Dubaï, une destination de choix pour les entreprises et les expatriés, est largement reconnue pour ses avantages fiscaux. Non seulement elle n’impose pas d’impôts sur les revenus des personnes physiques, le capital ou les bénéfices des sociétés (si immatriculée en Free-zone),...

Les avantages fiscaux de Dubaï : Un Paradis pour les entreprises et les expatriés

Dubaï, une destination de choix pour les entreprises et les expatriés, est largement reconnue pour ses avantages fiscaux. Non seulement elle n’impose pas d’impôts sur les revenus des personnes physiques, le capital ou les bénéfices des sociétés (si immatriculée en Free-zone), mais elle offre également un environnement commercial attrayant avec une législation flexible et une bureaucratie minimale. Nous explorons ici en détail les avantages fiscaux de Dubaï.

Le système fiscal de Dubaï : Aucun impôt sur les revenus des particuliers ni sur les bénéfices des sociétés (si Free-zone)

Le système fiscal de Dubaï est extrêmement avantageux, tant pour les personnes physiques que pour les entreprises. Il n’existe en effet aucun impôt sur les revenus des particuliers et aucun impôt n’est prélevé sur les bénéfices des sociétés si ces dernières sont immatriculées dans l’une des free-zones du pays.

La Fiscalité de Dubaï pour les expatriés

Pour les expatriés, la fiscalité de Dubaï est particulièrement intéressante puisqu’ils se retrouvent dans un environnement neutre de taxes. Contrairement à certaines juridictions offrant un régime fiscal spécifique aux expatriés, l’absence d’impôts sur les revenus des personnes physiques s’applique à tous les résidents fiscaux de Dubaï. Les expatriés peuvent par ailleurs librement acquérir un bien immobilier dans le pays dans l’une des free-zones et peuvent l’habiter ou le mettre en location librement.

Les impôts sur les personnes physiques à Dubai

Il n’existe pas d’impôts sur les revenus des personnes physiques à Dubai. Cette exemption totale, en plus d’être naturellement très attractive, permet également de réaliser d’importantes économies de comptabilité pour des traders en cryptomonnaies par exemple qui réalisent souvent de nombreuses opérations.

Il n’existe pas non plus d’impôts sur la fortune à Dubaï, ni sur les successions ou sur les donations.

A noter que dans le cadre d’une succession ou d’une donation, si cela concerne un bien immobilier situé aux Émirats Arabes Unis il existe une taxe de transmission qui est de 0,125 % et qui est calculée sur la valeur du bien. Ce montant est applicable à la transmission à des personnes issues de la même famille. La transmission d’un bien immobilier situé à Dubaï à un étranger est quant à elle taxée à 4 %.

Les impôts sur les sociétés à Dubai

Les sociétés enregistrées dans l’une des free-zones de Dubai sont totalement exonérées d’impôts.

Les sociétés dites résidentes, qui sont immatriculées en dehors des free-zones, et qui ont donc accès également au marché local, sont quant à elles soumises à un impôt de 9 % sur les bénéfices.

Il n’existe pas de charges sociales, ni côté salarié ni côté employeur. Tous les résidents doivent toutefois être couverts par une assurance santé.

Les Impôts indirects et les taxes à Dubaï

Bien qu’il n’y ait pas d’impôt direct à Dubaï pour les particuliers, certaines taxes indirectes existent. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 5 % a notamment été mise en place en 2018 sur la plupart des produits et des services. En outre, une taxe d’accise est prélevée sur certains produits considérés comme nocifs pour l’environnement ou la santé des consommateurs.

Les changements de législation en 2023

Depuis 2023 il existe un impôt sur les sociétés de 9 %. Cet impôt n’est toutefois applicable qu’aux sociétés locales (mainland) qui ne sont pas immatriculées dans une free-zone. Les sociétés incorporées dans une freezone demeurent non imposables (à condition qu’elles n’aient pas d’activités locales taxables).

Les questions fréquemment posées sur l’impôt à Dubaï

De nombreuses personnes se posent des questions sur l’impôt à Dubaï. Par exemple, les expatriés à Dubaï doivent-ils payer des impôts ? La réponse est non, il n’y a pas d’impôts à Dubaï pour les expatriés personnes physiques. Seul un impôt sur les sociétés de 9 % mis en place depuis 2023 est applicable pour les sociétés qui ne sont pas enregistrées dans une free-zone. De plus, de part ses évolutions en termes de conformité internationale, Dubaï n’est plus considéré comme un paradis fiscal, ce qui permet d’effectuer des transactions depuis et vers Dubai sans limitation.

Les impôts à Dubaï

Bien que Dubaï n’impose pas d’impôts directs, il existe quelques taxes indirectes. Cependant, le taux d’imposition des sociétés à Dubaï est généralement de 0 %, ce qui en fait un endroit très attractif pour les entreprises.

Dubaï offre de nombreux avantages fiscaux pour les entreprises et les expatriés, ce qui en fait un choix attrayant pour ceux qui cherchent à minimiser leur charge fiscale tout en vivant dans un environnement extrêmement moderne, pro-entrepreneurs et très sécurisé.

Spécialisé dans les procédures d’expatriation, notre cabinet assiste ses clients souhaitant partir vivre à Dubai ou souhaitant investir dans l’immobilier à Dubai notamment. N’hésitez pas à nous contacter pour votre projet dans le pays.

Expatriation à Dubai
Confiez votre procédure d’expatriation à Dubai à notre cabinet.
Share
Consultation
1ère consultation
Merci de compléter le formulaire ci-dessous avec le descriptif de votre situation et de vos besoins. Nous vous répondrons rapidement avec une proposition d'intervention adaptée à vos besoins.